Paroles d’ARRU – Février 2020

L'ARRU, Association Recyclerie Ressourcerie en Uzège
Plutôt que d’envoyer les objets qui ne marchent plus ou dont vous voulez vous séparer à la déchetterie, donner leur une seconde vie. L’ARRU répare, recycle, remet en circulation pour le bonheur de tous et de la Planète !

Edito
A propos d’inégalités.
Les traités d’économie ne sont pas ma tasse de thé : je n’ai pas lu le dernier Piketty. Je ne suis pas pour autant indifférent à ses analyses et bien que la presse locale ait omis de se faire l’écho de la conférence animée par Attac…, c’est avec beaucoup d’attention que j’ai suivi l’exposé passionnant sur « Capital et idéologie »* dernier titre de l’auteur, que proposait Gérard Audibert, qui s’intéresse depuis longtemps à l’œuvre de l’économiste.
D’entrée, Gérard nous précise que le sous-titre de l’ouvrage pourrait être « traité de l’inégalité ». Il nous explique comme lire les graphiques que nous allons découvrir : ils sont divisés en déciles, découpe d’un groupe d’invidus ou d’une population par tranche de 10 en 10%.
Et c’est ainsi que commentant un tableau sur les niveaux de vie, on remarque que la numérotation des tranches ne commence qu’au décile 10, alors qu’elle se termine par des … centiles (fraction de déciles) pour la droite du tableau. Explication : puisqu’en dessous d’un certain niveau de vie, on ne dispose pas de chiffres, ou si on les connaît, qu’ils ne sont pas significatifs, impossible de les prendre en compte ! En revanche, pour les hauts revenus, la courbe du niveau de vie monte tellement haut, que la nécessité graphique impose de les subdiviser.
Ainsi, Thomas Piketty nous fait la démonstration sans appel, que tous ceux qui sont « au-dessous du seuil de pauvreté » n’ont même pas le droit de figurer dans les graphiques économiques, puisque en terme de revenu, ils ne sont rien. Terrible constat.
Charles ** (voir ci-dessous)
* « Capital et idéologie », Le Seuil sept.2019. 1248 pages

L’ARRU toujours en action !
• Nous avons décidé d’aménager au fond du local une zone de réunion conviviale, qui nous fait cruellement défaut. Impossible de se réunir dans la configuration actuelle, froide et humide ! C’est pour bientôt. En attendant que les beaux jours nous permettent de nous retrouver dehors…
• Depuis la création de l’ARRU, un terrain nous est réservé sur la commune de Vallabrix, à côté de la déchetterie. Les géomètres sont intervenus, et nous avons rencontré la notaire. Pour signer le bail emphytéotique il faudra l’accord d’une AG extraordinaire. Nous nous verrons donc bientôt…
• Nous sommes aussi à la recherche d’un véhicule utilitaire d’occasion qui nous rendra beaucoup de services. 
• La fréquentation ne se dément pas, propulsée par les livraisons le 2° et 4° jeudi de chaque mois. En fait trois jours de travail intense, entre la préparation, le tri, la mise en place et l’évacuation des rebus. L’utilitaire sera le bienvenu !
• Les bénévoles sont toujours appréciés, que ce soit pour les déchargements, et l’aide à la boutique les samedi et dimanche.
• N’oubliez pas, prochain Répare-Café le samedi 8 février de 10 à 13h

Le temps de l’adhésion à l’ARRU est revenu !
Nous sommes près de 200 membres à jour de la cotisation… 2019 ! Et oui, il faut penser à renouveler son adhésion, sur Helloasso, ou en venant nous voir au local. Nous savons que nous pouvons compter sur votre soutien. C’est important.

Paroles d’ARRU, un lieu d’expression ouvert à tous.
Cette lettre mensuelle, expédiée le 1° mercredi de chaque mois, n’est pas le monopole du groupe communication.
Vous pouvez vous charger d’une rubrique, proposer textes, illustration, dossier complet, vidéo, poser des questions, etc.
** Editorial : n’hésitez pas là aussi, à nous faire des propositions. Il peut être signé de votre prénom, par un groupe, ou présenté sous le terme générique de « L’Arrubric à brac » 😉
Seule condition d’insertion, que les textes soient envoyés à temps et validés par la commission Communication

Regard sur le vaste monde des recycleries :
– Les membres de la Recyclerie du Vigan sont venus nous rendre visite et nous soutenir. Ils sont bien plus avancés et ont accomplis de grande choses. Une source d’inspiration si besoin…
régalez-vous en visionnant leur vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=tZPDUiicLTQ&feature=youtu.be
– Une autre approche du recyclage qui s’adresse directement au secteur du bâtiment en développant le réemploi, l’insertion professionnelle tout en sensibilisant le grand public aux problématiques liées aux déchets par des ateliers participatifs et promouvoir le vivre ensemble autour des chantiers.
http://asso-reavie.fr/

Entretenir d’abord et pourquoi pas réparer ? 
Vous connaissez la formule  » Notre environnement est fragile, merci de n’imprimer ce mail qu’en cas de nécessité. » Et vous en tenez certainement compte, mais disons le tout net : faire des recherches sur Internet, stocker des données, envoyer ou conserver un mail sont autant de gestes anodins qui ont pourtant une facture écologique importante.
Trois adresses parmi d’autres pour comprendre et agir :
https://www.begeek.fr/pollution-numerique-nos-boites-mails-polluent-reagissons-230417
http://www.10-min-pour-etre-heureux.com/vider-efficacement-boite-mail/
https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/productivite-six-astuces-mieux-gerer-ses-mails-messagerie